Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette patriote

La gazette patriote

Le bloc-notes politique de Daniel Philippot Conseiller Régional "Les Patriotes" - Hauts-de-France

L'impossible réforme de l'Union européenne...

L'impossible réforme de l'Union européenne...

Dès la fin du second tour des élections législatives, le FN a décidé de changer sa ligne programmatique. Il y a six mois, Marine Le Pen candidate à la magistrature suprême affirmait haut et fort l’impossibilité de retrouver la souveraineté de la France sans une sortie de l’UE par un Frexit organisé. Elle clame aujourd’hui son intention d’y parvenir en réformant l’UE de l’intérieur.


Lorsqu’on leur dit qu’en restant dans l’UE, rien ne sera possible, pas même de réduire l’immigration qui est leur préoccupation première, les dirigeants FN rétorquent sans sourciller : « Bien sûr que si… La preuve, la Pologne et la Hongrie refusent des migrants. »

"La preuve, la preuve…" avancent-ils comme pour se rassurer alors qu’ils sont pleinement conscients de faire fausse route. Leur seul objectif serait-il alors de tromper les électeurs pour assurer une rente électorale au parti.

 

En juin dernier, après de vaines mises en garde, Bruxelles a lancé des procédures d'infraction contre la Hongrie, la Pologne et la République tchèque pour leur refus obstiné d'accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce.

Les procédures d'infraction sont déclenchées et peuvent aboutir à une saisine de la Cour de justice de l'UE et, en dernier ressort, à de lourdes sanctions.

 

Il convient également de lire « Valeurs Actuelles » du 19 décembre 2017. Par la voix du commissaire européen à la Migration, Bruxelles appelle à accepter l’immigration de masse comme la “nouvelle norme”.
 

Dans une tribune parue lundi sur le site Politico, Dimitris Avramopoulos, commissaire européen à la Migration, déclare : Les migrants d’Europe sont là pour rester. Il appelle à trouver un foyer pour tous les réfugiés en Europe, ce qui répondrait non seulement à un impératif moral mais également à un impératif économique et social pour notre continent vieillissant.

 

Plus récemment encore, le 20 décembre, la Commission européenne déclenche l’article 7 du traité de l’UE, encore jamais utilisé, estimant qu’« il y a un risque clair d’une violation grave de l’Etat de droit en Pologne ».

« La Commission ne conteste pas le droit de la Pologne à réformer son système judiciaire, mais elle doit le faire dans le respect de sa propre Constitution et du droit européen. »

Encore jamais utilisé, l’article 7 est parfois qualifié d’« arme nucléaire » parmi les sanctions possibles dans l’UE, car elle peut déboucher, au terme d’une procédure complexe, sur une suspension des droits de vote au sein du Conseil de l’Union, l’instance regroupant les Vingt-Huit.

Bien consciente que cette sanction reste une menace théorique, Bruxelles envisage déjà de nouveaux moyens de pression. L’idée circule notamment de conditionner l’accès aux fonds structurels européens au respect des valeurs et des décisions de l’UE. Les récalcitrants seraient touchés au portefeuille...

Ces messages montrent l'incohérence de leurs auteurs qui dénoncent l'UE mais ne souhaitent plus en sortir par un Frexit. Ils prétendent maintenant la réformer de l'intérieur... Louis Aliot conseille à la Pologne de quitter l'UE mais ne le réclame pas pour la France... Heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas...
Ces messages montrent l'incohérence de leurs auteurs qui dénoncent l'UE mais ne souhaitent plus en sortir par un Frexit. Ils prétendent maintenant la réformer de l'intérieur... Louis Aliot conseille à la Pologne de quitter l'UE mais ne le réclame pas pour la France... Heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas...
Ces messages montrent l'incohérence de leurs auteurs qui dénoncent l'UE mais ne souhaitent plus en sortir par un Frexit. Ils prétendent maintenant la réformer de l'intérieur... Louis Aliot conseille à la Pologne de quitter l'UE mais ne le réclame pas pour la France... Heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas...

Ces messages montrent l'incohérence de leurs auteurs qui dénoncent l'UE mais ne souhaitent plus en sortir par un Frexit. Ils prétendent maintenant la réformer de l'intérieur... Louis Aliot conseille à la Pologne de quitter l'UE mais ne le réclame pas pour la France... Heureusement pour lui, le ridicule ne tue pas...

L'exemple de la Pologne montre qu’il est impossible à un Etat européen de réformer l’Union Européenne de l’intérieur. L’unique solution consiste à quitter l’UE pour retrouver sa maîtrise législative, budgétaire, monétaire ou territoriale. Le reconnaître, c’est faire preuve d’honnêteté envers les électeurs. Le vouloir, c'est rendre à son pays sa souveraineté pleine et entière.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article