Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette patriote

La gazette patriote

Le bloc-notes politique de Daniel Philippot Conseiller Régional "Les Patriotes" - Hauts-de-France

phénoménal homme providentiel ou simple bonimenteur ?

phénoménal homme providentiel ou simple bonimenteur ?

Il fallait le voir répéter à l’envi devant caméras et micros « L’objectif n’est pas atteint à 100 %... 50 000 ce n’est pas 60 000… » Il en jubilait presque, jouant les faux modestes « …on n’est pas loin mais l’objectif n’est pas atteint à 100%... » avec le secret espoir que quelqu’un le félicite et lui dise « vous avez fait un excellent travail, monsieur Bertrand, le compte y est presque, c’est comme si vous aviez atteint votre objectif… »

Son objectif, ou plutôt sa promesse, figurait en toutes lettres sur son site de campagne. Le candidat Xavier Bertrand écrivait : «  Je m’engage à ce qu’au 1er septembre 2016 nous ayons redonné un travail à 60 000 chômeurs en Nord - Pas-de-Calais - Picardie.  » Plus loin, surligné en gras, le candidat écrivait même : «  Pôle emploi ça fonctionne pour indemniser, mais pas pour redonner un travail.  »

Evidemment, au passage, il fallait égratigner Pôle Emploi pour mieux valoriser ce qu’allait faire le champion régional.

 

Il a donc créé Proch’emploi. Il y a mis beaucoup de moyens humains. On allait voir ce qu’on allait voir ! Résultats : La plateforme Proch’emploi n’a pas rencontré le succès escompté.

« 8 000 personnes ont appelé le numéro dédié. 6 605 entretiens en face-à-face ont été réalisés. Et pour 1 900 personnes, une solution a été trouvée », détaille Xavier Bertrand. 1 562 ont retrouvé un emploi et 338 sont parties en formation. « On va passer la vitesse supérieure. Avec un suivi renforcé, on a des résultats ».

8 000 appels en 6 mois quand Pôle Emploi en reçoit 5000 par jour… Un peu vexé sans doute, il se permet de jeter une pierre dans le jardin de Pôle Emploi : « On est au-dessus du taux d'insertion d'autres acteurs ».

 

Le patron de la Région avait également mis en place un autre dispositif pour favoriser l’emploi : la prise en charge par la Région des cotisations patronales pour tout emploi nouveau créé. Xavier Bertrand espérait l’embauche de 30 000 personnes. « Aujourd’hui ça ne fonctionne pas, admet-il. Le gouvernement a son propre dispositif, c’est celui-là que choisissent les entreprises. Il a permis 44 950 embauches. Si demain il s’arrête, on verra comment relancer le nôtre. »

Boum badaboum ! Un flop pour Proch’emploi et l'échec pour la prise en charge des cotisations patronales.

Malgré ces deux échecs, le sauveur de la région annonce : « Un peu plus de 50 000 personnes ont retrouvé ou trouvé une activité avec l’aide de la région. D’après les décomptes que nous avons faits, elles sont 50 522 personnes. » Avant d’ajouter toujours faussement modeste « Donc nous n’y sommes pas encore ».

Poursuivant dans la modestie... « 180 000 autres reprises sont, elles, le fait de l’État et de Pôle emploi. » Il ne pouvait quand même pas tirer toute la couverture à lui… Non, ça ne se fait pas.

50 522… Quelle précision ! Mais comment passer des 1 900 personnes remises en activité (emploi ou formation) par Proch’emploi aux 50 522 chômeurs ayant retrouvé le chemin de l’activité ? Mystère. Vous le saurez au prochain épisode...

Pour l’instant, l’homme aux chevilles qui enflent se contentera de répondre que c’est le fruit d’un énorme travail de sa part. Il ajoutera que « 40 % ont en fait accédé à une formation proposée par le conseil régional et 60 %, soit environ 30 000 personnes, ont signé un contrat (CDI, CDD, apprentissage, intérim). »

Comment parvient-il à ce chiffre de 30 000 ? Des précisions seront apportées lors de la plénière du 13 octobre. En attendant, le président de Région explique qu’il faut additionner les aides directes à l’investissement des entreprises depuis janvier, les contrats d’apprentissage et l’action des organismes « satellites » qui aident financièrement les PME, tels que Finorpa ou Picardie investissement.

Bref tout cela est bien flou… Et, comme le disait la grand-mère de Martine Aubry, « quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup ».

 

Mais ce n’est pas tout. Le grand Homme a aussi contribué à sauver 55 000 autres emplois ! « Même s’il y a des échecs, comme Akers Berlaimont… » Avances remboursables, coups de fil aux banques pour influer sur l’octroi d’un prêt… La Région fait le boulot pour les entreprises. « On doit aller plus vite. La Région doit s’aligner sur le temps des entreprises. »

Pourtant le sauveur de la Région se veut toujours très modeste et collectif : « c’est l’action de la majorité qui a permis de sauver ces 55 000 emplois ». Gageons qu’il pense que la majorité, c’est lui.

 

« ”Remettre en activité“… on peut comprendre ce que l’on veut dans une telle expression, un véritable artifice de langage, une auberge espagnole de la sémantique politique…formation, CDD, temps partiel, CDI, emplois aidés… », écrit très justement Daily Nord qui ajoute :

« Xavier Bertrand amalgame allégrement les emplois créés et les emplois sauvés, les chômeurs qui ont retrouvé un emploi et ceux dont l’emploi a été sauvegardé grâce à l’action de la région et de ses partenaires, c’est-à-dire les autres collectivités et, surtout, l’Etat sans qui rien ne peut se faire ».

 

En fait, en additionnant des choux, des carottes et des navets, le président de région se targue d’avoir sauvé plus de 100 000 personnes en 6 mois ! Promesse tenue et même largement dépassée !!!

Nul doute : Xavier Bertrand est vraiment l’homme providentiel dont la région avait besoin…

A ce rythme-là, bien avant la fin du mandat, les 5 départements de la nouvelle région ne connaîtront plus les affres du chômage et auront retrouvé le plein emploi…

 

Laissons la conclusion à Daily Nord :

« Allez, le juge de paix sur cette polémique – qui n’en est pas vraiment une mais gageons que l’opposition FN à la région commentera l’entretien radiophonique de ce matin – ce seront les chiffres du chômage calculés par les organismes compétents. 50 000 ? Il y a dans la région des Hauts-de-France plus de 379 000 personnes privées d’emploi (catégorie A). Le taux de chômage devrait baisser à peu près dans la même proportion, donc. Et approcher la barre des 10,5 % alors (12,3 % actuellement, l’un des plus élevés de France). Donc, les prochains chiffres du chômage devront être de… »

 

Tournons-nous vers Xavier Bertrand et chantons tous en chœur :

il est vraiment phénoménal "

 

« Il est vraiment,

Il est vraiment,

Il est vraiment phénoménal

La lalala lala la la lalala lala la

La lalala lala la la lalala lala la

Il mériterait

Il mériterait

Il mériterait d´être dans le journal

La lalala lala la la lalala lala la

La lalala lala la la lalala lala la »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article