Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette patriote

La gazette patriote

Le bloc-notes politique de Daniel Philippot Conseiller Régional "Les Patriotes" - Hauts-de-France

La gouvernance par le mépris

La gouvernance par le mépris

« Faire de la politique autrement »… Que ne l’a-t-il répété sur tous les plateaux de télévision et de radio, dit et redit dans tous les médias… On allait voir ce qu’on allait voir !

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir. Dès la séance d’installation du Conseil Régional, le 4 janvier 2016, puis lors de toutes les séances plénières, Xavier Bertrand a montré tout son mépris à l’égard de du FN-RBM. Le nouveau président de Région a oublié, semble-t-il, que le FN-RBM est la première force politique, qu’elle a rassemblé plus de 40,64 % des électeurs au premier tour loin devant les 24,97 % de la liste conduite par Xavier Bertrand lui-même.

La démocratie n’existe pas au Conseil Régional.

Chacun des actes du tandem Bertrand-Darmanin laisse transpirer le mépris. Le respect des droits de l’opposition est constamment bafoué. Le règlement intérieur de l’assemblée a été modifié pour réduire l’expression du seul groupe d’opposition et n’est pas même respecté par la majorité. Les questions restent sans réponse, le dialogue est inexistant, les amendements sont systématiquement rejetés sans la moindre discussion, les provocations sont permanentes… Les membres de la majorité ont le petit doigt sur la couture du pantalon. Leurs interventions lénifiantes n’ont d’autre but que de faire allégeance au « président », vanter son action et le couvrir de louanges. Une élue de son groupe ne va-t-elle pas jusqu’à évoquer un véritable « plan Marshall » pour l’apprentissage ? En toute modestie…

Certains ont pu penser que le comportement de Xavier Bertrand était peut-être lié à son animosité à l’égard du Front National. Il n’en est rien. En effet, les mêmes reproches lui sont adressés par les employés de la Région. Il s’agit donc de traits de caractère inhérents au personnage pour qui le respect n’est pas la valeur première.

Le 20 mai dernier, La Voix du Nord titrait : « Pour les agents du conseil régional, la méthode Bertrand passe mal ». En cause l’absence de dialogue social.

La gouvernance par le mépris

« Le dialogue social ? Depuis que Xavier Bertrand nous a reçus début février, il n’a jamais existé », résume Michel Tauvry, du syndicat FO. Benoît Guittet de la CFDT pointe « l’anxiété des collègues, l’ambiance lourde » à tous les étages. « C’était inévitable dans le double contexte de fusion de deux régions et d’alternance politique... Mais justement, nos collègues ont d’autant plus besoin d’être rassurés. Or la méthode employée jusqu’ici est tout sauf rassurante. Nous voulons être respectés ».

La tension est palpable dans les services. Surtout depuis que le DGS, furieux de ne pouvoir joindre personne le vendredi du pont de l’ascension a « décrété » la présence d’au moins 50% des agents d’un service à tout moment de l’année.

« Cette note est prise mi-mai, quand les gens ont déjà réservé leurs vacances… C’est une drôle de conception du dialogue social, de la concertation », soupirait un agent.

D’autres sujets attisent le mécontentement des employés. La suppression prévue de deux jours de congé, l’incertitude sur le sort de plusieurs CDD pas encore informés sur leur avenir au sein de l’institution, l’inquiétude sur la réorganisation générale des services qui doit être annoncée le 7 juin, alors que des syndicats en demandent le report…

Brigitte Fouré, vice-présidente (UDI) chargée de la fusion tempère le pessimisme ambiant. « Le dialogue social n’est pas rompu. Nous rencontrerons les syndicats la semaine prochaine et la réorganisation qui devait être présentée le 7 juin le sera début juillet, après les élections professionnelles ».

« Un des problèmes, c’est que la nouvelle équipe d’élus connaît mal l’institution. Ils savent faire fonctionner une ville, une interco. Un ministère même, pour Xavier Bertrand. Mais la Région, c’est différent », conclut Benoît Guittet, de la CFDT.

L’exécutif devra également améliorer la gestion du personnel. Des agents de la Région souffrent d’ennui au travail selon un tract de Force ouvrière qui évoque un « bore-out toléré et des agents démotivés ».

De fait, dans certains services du siège, des agents sont dans une position d’attentisme, sinon d’ennui, depuis plusieurs mois, entre la fin de la mandature Percheron et les débuts de celle-ci. Une agent témoigne : « La direction dans laquelle je travaille a de grandes chances de disparaître, je ne sais pas où je vais me retrouver. Et depuis plusieurs mois, je suis en jachère. Je me retrouve à ne rien faire de mes journées, dans l’attente de la réorganisation. C’est humiliant. » Il semblerait que certains services, qui n’entrent pas dans les priorités du nouvel exécutif, soient plus exposés, comme la coopération décentralisée, la démocratie participative…

D’autres services, en revanche, ne chôment pas. « Bertrand a un côté bulldozer, comme sur Proch’emploi. Là-dessus, on a montré notre réactivité », note Benoît Guittet de la CFDT. « Mais le cabinet et les vice-présidents sont aussi entrés dans la danse, en sollicitant tous azimuts des notes aux chefs de service, en passant des commandes à tout le monde, sans filtre. »

Autre problème, selon les syndicats : l’apparition d’une concurrence malsaine entre des chefs de services picards et leurs « doubles » en Nord - Pas-de-Calais. « Comme il n’y a pas de méthode, certains chefs font ce qu’il faut pour plaire aux directeurs, ce qui entraîne un mal-être général. On n’a pas laissé la chance à une collaboration intelligente entre les encadrants de l’une et l’autre région. »

Manque de respect, mépris à l’égard de l’opposition mais aussi des agents placés sous son autorité… Le portrait serait-il complet si l’on oubliait les provocations à l’égard de ses opposants et l’amateurisme dans la gestion de la Région et le management du personnel ? C’est ainsi, sans aucun doute, que Xavier Bertrand entend « faire de la politique autrement »…

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article