Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette patriote

La gazette patriote

Le bloc-notes politique de Daniel Philippot Conseiller Régional "Les Patriotes" - Hauts-de-France

Démagogie, imposture…

Démagogie, imposture…

Xavier Bertrand n'est pas à une contradiction près. Plus rien ne peut nous étonner chez ce politicien à l'ancienne. "Faire de la politique autrement", disait-il... Chez lui, tout nous ramène aux mensonges, calculs ou basses manœuvres d'un Jacques Chirac.

Sa position sur les frontières intérieures est abracadabrantesque, selon l'expression de l'ancien président de la République.

Le poste frontière d'Hirson, dans l'Aisne, doit fermer prochainement. Les représentants syndicaux des douanes multiplient les interventions pour empêcher cette fermeture décidée en 2012. « Les brigades de Laon et Maubeuge, voire Charleville-Mézières, devront remédier au manque d’effectifs à Hirson. Comment voulez-vous être à une heure ou une heure et demie de route d’un point de contrôle et le surveiller correctement ? C’est impossible. Et puis ces brigades ont déjà des territoires à couvrir. De plus, pour bien contrôler un secteur, il faut le connaître. Si Hirson ferme, ce ne sera plus le cas. »

A situation nouvelle, décision nouvelle, réclament les défenseurs de ce poste de douane. En effet, après la vague d'attentats à Paris et Bruxelles, les représentants des personnels estiment que ce poste doit rester opérationnel et qu'il faut lui affecter 5 douaniers supplémentaires sur les 90 promis par l'Etat à la Région Nord Pas-de-Calais - Picardie.

Il ne manque donc qu'une décision politique. « Les sénateurs Lefèvre et Daudigny nous soutiennent, mais il manque encore Xavier Bertrand, notre président de région. Nous espérons qu’il va se mobiliser car le poste de douane d’Hirson, comme tous les autres, a une vraie utilité. » insistent les syndicats.

Le problème est délicat car Xavier Bertrand a clamé haut et fort l'inutilité des frontières intérieures. Lors de la campagne des régionales, le candidat député-maire de Saint-Quentin a fait des déclarations fracassantes sur le sujet...

Le 20 novembre 2015, interrogé par Jean-Pierre Elkabbach, dans la matinale d'Europe 1, Xavier Bertrand a été très clair :

« La réponse, ce ne sont pas de nouvelles frontières intérieures. On s’en souvient des frontières intérieures. Lesquelles ? La ligne Maginot, ça a bien fonctionné ? Bien sûr que non. Il n’y a qu’une seule frontière qui a fonctionné. C’était le mur de Berlin. Et pourquoi ? Parce qu’il n’y avait pas un mur mais deux murs avec un no man’s land et on tirait sur ceux qui passaient. » (réécouter la déclaration ci-après)

Devenu président de Région, Xavier Bertrand tourne le dos aux déclarations du candidat et n'hésite pas à se montrer un fervent défenseur du poste frontière d'Hirson. Quelques mois ont passé et les frontières intérieures sont devenues indispensables aux yeux de l'élu.

 

Et c'est ainsi que le quotidien "l'Union" pourra titrer : "Xavier Bertrand défend les douaniers" et expliquer que le président de la région des Hauts-de-France a envoyé un courrier à Michel sapin, indiquant que « l’action et la présence de la brigade douanière d’Hirson sont nécessaires dans la lutte contre le terrorisme, la criminalité et les trafics à la frontière franco-belge. Il est indispensable au nom des engagements du président de la République de maintenir le poste de douanes d’Hirson »

Comment peut-on, en six mois à peine, renier à ce point ses propres convictions ? Quelles sont, d'ailleurs, les convictions de Xavier Bertrand dans le domaine des frontières et de la sécurité ? Sont-elles à géométrie variable selon l'interlocuteur du moment ?

Il est certain que ces deux prises de position totalement contradictoires obligent à s'interroger sur la sincérité des affirmations de l'homme politique Xavier Bertrand... Témoignent-elles d'une véritable démagogie ou d'une formidable imposture ? Ou des deux ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article