Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette patriote

La gazette patriote

Le bloc-notes politique de Daniel Philippot Conseiller Régional "Les Patriotes" - Hauts-de-France

La caricature comme argument politique…

La caricature comme argument politique…

Dans le quotidien l’Union, Christophe Coulon, vice-président LR du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais-Picardie, exprime sa propre lecture des cent jours de présence du FN au conseil régional :

« Ils ont demandé trente suppressions de séance. Cela nous a fait perdre cinq à six heures de débats. Ils n’ont fait qu’exiger d’avoir de meilleures places dans l’hémicycle. En plus, le président du groupe FN n’a eu de cesse de souhaiter de meilleurs plateaux-repas. »

 

A l’instar des chefs et sous-chefs de son parti, Christophe Coulon ne peut s’empêcher de tomber dans la caricature. Aucun débat d’idée, aucun argument politique pour étayer sa critique du premier parti de la Région. Il en est réduit à évoquer… les plateaux-repas. Une analyse stupide qui n’aura retenu l’attention d’aucun observateur.

Aveuglé par son sectarisme, sans doute n’a-t-il pas suivi les débats en séance plénière ou dans les commissions… Probablement n’a-t-il écouté que ses maîtres à penser LR et oublié que les élus du groupe FN-RBM ont participé à l'adoption de plusieurs délibérations, proposé de nombreux amendements pour améliorer certains textes, tenté d’enrichir les débats dans cette caricature de démocratie initiée par Xavier Bertrand, Gérald Darmanin et Sébastien Leprêtre

 

Christophe Coulon, Secrétaire départemental LR de l’Aisne, poursuit ainsi sa critique : « Les élus FN sont prompts à demander des comptes mais on les voit peu sur le terrain à part les manifestations patriotiques. Ce qu’ils ne font pas, c’est travailler. Je ne veux pas perdre mon temps avec un parti qui veut revenir au franc. Quand ils auront décidé de rester à l’euro, on pourra discuter. »

 

« Ce qu’ils ne font pas, c’est travailler », déclare Christophe Coulon. Certes, tous les élus FN n’ont pas la prétention de disposer de l’immense capacité de travail de ce grand cumulard : élu municipal, secrétaire départemental LR, vice-président du Conseil régional mais aussi collaborateur salarié du président du Conseil départemental de l’Aisne depuis le 1er mai 2015.

Ce qui vaut de vives critiques au "bourreau de travail" Christophe Coulon, comme le rapporte le Courrier Picard du 9 février 2016 et le contraint à se justifier dans ce même journal de « ne pas être un élu alimentaire ».

« À savoir qu’il ne vit pas que de son mandat d’élu. Déjà salarié du Département de 1999 à 2003 au service de Xavier Bertrand alors opposant, et ex-collaborateur du sénateur-maire de Laon, Antoine Lefèvre (LR), la politique fait en tout cas bien travailler Christophe Coulon », conclut le Courrier Picard.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article